8ème EDITION DU MANS CLASSIC - 2016

Oitava Edição do Le Mans Classic - 2016

123.000 SPECTATEURS CELEBRENT L'HISTOIRE DES 24 HEURES !

123.000 Espectadores celebram a História das 24 Horas!


A 16 heures dimanche, le drapeau à damier s’est abaissé sur la 8ème édition du Mans Classic organisée conjointement par Peter Auto et l’Automobile Club de l’Ouest. Un évènement biennal célébrant l’Histoire des 24 Heures du Mans qui s’est enrichi au fil du temps pour proposer une fête toujours plus aboutie et attrayante pour le public et ses participants.

Une météo exceptionnelle, deux tours d’horloge remontant le temps de l’histoire de la plus grande course d’endurance du monde sur la période allant de 1923 à 1993, 550 bolides en piste, 1000 pilotes, dix anciens vainqueurs des 24 Heures dont le dernier en date Romain Dumas, la présence attendue du Group C et du Jaguar Classic Challenge courant pour la première fois en lever de rideau de l’évènement, 8500 voitures représentant 180 clubs de 60 marques, les célébrations du Centenaire BMW et du 50ème anniversaire de la première victoire de la Ford GT40 aux 24 Heures du Mans, la vente aux enchères Artcurial Motorcars, le concours Le Mans Heritage Club, Little Big Mans, l’Exposition Spéciale F.F.V.E. dédiée aux transporteurs des écuries de course, la liste pléthorique d’exposants et d’animations proposées dans le Village… Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette grand-messe du sport automobile s’inscrive dans la continuité des précédentes avec un succès toujours croissant. Pour preuve, après avoir accueilli 110.000 spectateurs en 2014, l’enceinte du circuit du Mans a été visitée par 123 000 personnes le week-end dernier.

Parmi les nouveautés de cette édition, l’ouverture du circuit dès le vendredi matin, synonyme d’un gain de temps de piste de cinq heures permettant de programmer les séances d’essais et la course du Group C avec plus de quarante voitures en piste incarnant l’âge d’or de l’endurance pour les spécialistes de la discipline. Mais également, le magnifique plateau du Jaguar Classic Challenge avec une soixantaine de représentantes de la marque de Coventry parmi les plus iconiques - Type C, D, E, XK et Mk - qui a vu la victoire du Britannique Andy Wallace (19 participations aux 24 Heures du Mans, dont une victoire en 1988) au volant de la Type D victorieuse avec l’équipage Mike Hawthorn/Ivor Bueb lors de l’édition 1955.

Samedi, à 15h30, le sprinter Jamaïcain Yohan Blake, ami la marque horlogère Richard Mille (partenaire principal du Mans Classic avec EFG), donnait le départ de Little Big Mans. L’occasion pour de jeunes pilotes en herbe, âgés de 6 à 10 ans, de vivre un départ Type Le Mans et de rouler sur le circuit Bugatti. Et pour Alain Figaret - Habilleur Officiel -, aux côtés de Richard Mille, de récompenser le fair-play et l’esprit d’équipe des jeunes participants.

Une fois les bolides miniatures (près de quatre-vingt-dix) lancés pour leur tour de parade, leurs aînés du plateau 1 des voitures d’Avant-guerre (1923-1939) se préparaient pour le départ officiel de la 8ème édition du Mans Classic. Ainsi à 16h00, la star américaine Pharrell Williams (également ami de la marque Richard Mille), chanteur, auteur, compositeur et producteur de nombreux titres à succès dont la célèbre chanson Happy, brandissait à son tour le drapeau tricolore, libérant hommes et machines qui partaient à l’assaut des 13,629 km du circuit des 24 Heures. La course pour les six plateaux couvrant les périodes de 1923 à 1981 était lancée jusqu’au lendemain. La fête dans les paddocks prenait une nouvelle dimension invitant le public à plonger au cœur de cette magistrale rétrospective de la plus grande course d’endurance.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nota: O circuito original não tinha as chicanes. A reta Hunaudières tinha quase seis quilômetros e um WM Peugeot P79 atingiu 405 km/h. Para limitar esta velocidade foram criadas duas chicanes em 1999. O circuito tinha 13,629 quilômetros para a realização das 24 horas de Le Mans. O recorde da média era até 1971 do Porsche 917 K à media de 222,304 km/h. Foi batido só em 2010 pelo Audi R15 TDi média de 225.228 km/h.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques heures plus tôt, sous le marteau de Maître Hervé Poulain et devant une salle comble, la vacation d’Artcurial Motorcars (la 4ème dans le cadre du Mans Classic) totalisait 9 007 016 euros, avec 72% de lots vendus. La partie dédiée aux automobiles de collection atteignait à elle seule 8 717 752 euros et l’acquisition la plus élevée se portait à 1,3 million d’euros sur une Porsche 935 compétition client d’usine de 1977 ayant participé à trois reprises aux 24 Heures du Mans. Dix lots sur les 115 proposés ont été vendus au-dessus de 200 000 euros, dont trois au-dessus de 500 000 euros.

Autre temps fort de l'évènement, le très prestigieux Concours Le Mans Heritage Club réunissait 24 châssis, triés sur le volet, ayant tous participé aux 24 Heures du Mans de 1923 à nos jours. Le jury, constitué de nombreux spécialistes du monde de l’automobile, décernait dimanche après-midi les prix suivants :

Best of Show : Ford GT40 Mk2 (Robert Kauffman)

1er de Classe 1923-1939 : Loraine Dietrich (Philippe Leroux)

1er de Classe 1949-1953 : DB HBR53 (Dominique Lanlaud)

1er de Classe 1954-1964 : Frazer Nash (Bill Holroyd)

Prix Spécial : Panhard X86 (Pierre Mouette) 1er classe 1965-1971 : Ford GT40 (Frédéric Collot)

Prix Spécial : Nomad BRM (Christophe Brunhes)

1er de classe 1972- 1982 : Inaltera 001 (Edgar Richoz)

Prix Spécial : Lola T600 (Jacques Sicotte)

Prix Spécial "Fidélité" : Porsche 934 RSR (Claudio Roddaro : 6 participations aux 24 Heures du Mans)

1er de classe 1983-2016 : McLaren F1 GTR (François Perrodo)

Prix Spécial : Marcos LM600 (Emeric Bordet)

Prix F.I.V.A. : CD Peugeot SP66 (L'Aventure Peugeot)

Prix F.F.V.E. : Delage 3L (Jean-Michel Collet)

Le Concours des Clubs a récompensé également plusieurs lauréats et décerné les Prix suivants:

1er Prix : Historic Lotus Club

2ème Prix : Club ‘‘Qui N’en Veut’’ (Camping rétro)

3ème Prix : 205 GTI Club de France

Prix Spécial F.F.V.E. : Renault Classic

La 8ème édition du Mans Classic a donc confirmé le succès des éditions précédentes auprès d’un public fidèle au rendez-vous et conquis un nombre important de nouveaux visiteurs. Rendez-vous en 2018 pour une 9ème édition toujours plus riche et des paddocks accessibles à tous permettant une proximité avec les pilotes et leurs machines…

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PHARRELL WILLIAMS DONNERA LE DEPART DU MANS CLASSIC

Le samedi 9 juillet à 16 heures, la star américaine Pharrell Williams, chanteur, auteur, compositeur et producteur de nombreux titres à succès dont la célèbre chanson Happy, donnera le départ de la 8e édition du Mans Classic.

On sait Pharrell Williams passionné par les belles automobiles et propriétaire de quelques-unes, avec une préférence pour les Supercars. Le chanteur est également un fervent amateur de sport automobile et on se souvient de sa présence en 2015 au grand prix de Monaco de Formule 1, lorsqu’il venait de conclure un partenariat avec l’écurie Lotus. Son nom, ainsi que celui de son Label « i am OTHER » avaient alors figuré sur les deux monoplaces.

Samedi prochain, la star internationale, amie de la marque horlogère Richard Mille (partenaire principal du Mans Classic) aura tout loisir de découvrir l’histoire des 24 Heures du Mans lors de la 8e édition du Mans Classic. Cet évènement internationalement reconnu dans l’univers des courses de voitures historiques accueillera sur le grand circuit des 24 Heures plus de 550 bolides relatant les grandes pages de l’histoire de cette course, de 1923 à 1993.

Il y a deux ans, à l’occasion de la 7e édition, Le Mans Classic avant dépassé la barre des 110.000 spectateurs. Venus profiter de cette rétrospective unique au monde, tous avaient également apprécié l’ambiance vintage du Village, les nombreuses animations ou encore l’exposition des voitures de clubs dont le nombre atteindra 8 500 le week-end prochain.

Samedi, à 16 heures, Pharrell Williams brandira donc le drapeau tricolore pour libérer pilotes et machines qui s’élanceront à l’assaut d’un circuit dont la longueur exceptionnelle (13,627 km) est rythmée par des virages aux noms résonnant comme ceux de champs de bataille. L’histoire ne dit pas encore si la star, également férue d’art, de design et de mode, se découvrira une nouvelle passion pour l’automobile de collection…

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plateau 1 - Grid 1 - Carros de corrida ente 1923 e 1939. 

Belos carros das décadas de 20 e 30.

Le Départ - A Largada ao estilo Le Mans. Foi abolida a partir de 1970 por ser perigosa e os pilotos largavam sem cintos atados e podia haver atropelamentos.

Um Lagonda LG 45 1936 e um Bugatti type 51 1932.

O vencedor Talbot Lago Ex Monoplace décalée - 1939 de Christian TRABER/Spencer TRENERY

Segundo colocado Talbot 105 BGH 21 1934 de Julian BRONSON/Gareth BURNETT

Terceiro colocado BMW  328  1938 deJean-Jacques BALLY/Bertrand LESEUR

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plateau 2 - Grid 2 - Carros de corrida entre 1949 e 1956.

A largada.

Austin Healey 100 S 1954 e Porsche 356 Pré-A 1954.

O vencedor Jaguar Type D 1955.

Mercedes-Benz 300 Sl 1955 quinto lugar.

Outro Jaguar Type D 1955.

Fiat 8V Zagato 1953 na largada.

O interessante  DB(Deutsch e Bonnet) HBR 53 1953

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plateau 3 - Grid 3 - Carros de corrida entre 1957 e 1961.

O vencedor Lister Costin 1959.

Lister Jaguar Flat Iron 1955 segundo lugar.

Ferrari 250 GT Berlinetta 1960 quinto lugar.

Aston Martin DB4 - GT 1960.

Um Morgan 4 1959.

Ferrari 250 GT Breadvan 1961.

Chevrolet Corvette C1 1958.

Porsche 356 A 1600 Speedster -1958 e Lotus Elite S2 1959.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plateau 4 - Grid 4 - Carros de corrida entre 1962 e 1965. Corridas Diurna e noturnas.

Belo pelotão Shelby Cobra 289 seguido por Jaguar E-Type e Porsche 904.

Shelby Cobra 289 1963 terceiro colocado seguido do Ford GT 40 1965 seguido do vencedor da prova.

Ford GT 40 1965 primeiro colocado na prova noturna.

Ford GT 40 quarto colocado na prova noturna.

Ford GT-40 1965 quarto colocado na prova.

Ford GT 40 1965 sexto colocado na prova.

Jaguar E-Type 3,8 1962.

Ferrari 250 LM 1964.

Ferrari 250 LM 1964.

Porsche 904/6 GTS 1965.

Shelby Cobra 289 1965.

Porsche 911 2.0 1965

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plateau 5 - Grid 5 Carros de corrida entre 1966 e 1971.Corridas Diurna e noturnas.

O Lola T70 MK III 1968 foi o vencedor.

Esta foi a segunda colocada. Lola T70 MK III B 1969. Richard Mille um dos patrocianadores do evento em dupla com Carlos Tavares  diretor do conselho administrativo da PSA Peugeot Citroën chegaram em quinto lugar também com um Lola T70 MK III B 1969. 

O mítico Porsche 917 K 1969.

Outro 917 1969. Venceu as 24 Horas de Le Mans de 1970 e 1971.

Alfa Romeo T33/3 1969 pilotada por Emanuele Pirro ex-piloto de Fórmula Um e vencedor das 24 Horas de Le Mans por três anos consecutivos de 2000 à 2002.

Ford GT-40 1969. O filho o ator Paul Belmondo, Paul Alexandre Belmondo também pilotou um GT-40. Correu na Fórmula Um, Fórmula 3 e 3000.

Matra 660 1971. A Matra foi por três anos 1972, 1973, e 1974 campeã em Le Mans e Campeã de Marcas em 1973 e 1974.

Porsche 908 LH (cauda Longa) 1968.

Porsche 906 1966.

Porsche 908/3 1971.

Alpine A 220 ano 1968.

Alpine A-210 1966

Ferrari GTB/4 Grupo IV 1972.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plateau 6 - Grid 6 - Carros de corrida entre 1972 e 1982 - Corridas Diurna e noturnas em dois grids distintos.

Cenas de velocidade.

E o acompanhamento dos boxes.

Porsche 936 1982 primeiro colocado.

Gulf Mirage 1973 segundo colocado.

Toj SC 304 1976 segundo colocado no segundo grid.

Lola T 286 1976 terceiro lugar.

Inaltera 1976 4 pilotado pelo grande Henri PESCAROLO e Julien BELTOISE  filho de Jean Pierre Beltoise.

Porsche 935 K3 1979.

Renault Alpine A 443 1978 pilotado por Jean Ragnotti (70 anos) grande piloto de ralis e Alain Serpaggi (77 anos) também com destaques em ralis e circuitos da Europa. Não há limites para idade quando se tem competência!

Ligier JS2 1973.

BMW M1 Procar

Dodge Charger 1974.

Lola T298 BMW 1979.

Ferrari 512 BB LM 1979.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Grupo C - Carros de corrida entre 1985 e 1992. 

Os boxes. Abaixo um Tiga GC 286/289 - 1986.

O trabalho nos boxes.

Primeiro lugar para o Spice SE89C - 1989

Segundo lugar para o Spice SE90C 1990.

Terceiro lugar par o Porsche 962 1987.

Porsche 962 C 1990 quarto colocado.

Spice SE88C - 1988.

Porsche 962 C 1989. Atrás um Gebhardt C91 1992

Peugeot 905 EV1 Bis 1993.

Cheetah G606 1989

Sauber Mercedes C11 1990

Porsche 962 C 1991.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Little Big Le Mans - Les enfants - As crianças também se divertem. E muito!

O Grid dos mini carros.

Bela dupla do pequeno casal.

Um mini Bugatti na curva.

Um mini GT-40.

Ou num mini Lotus Seven.

Diversão garantida para todos os pequenos pilotos.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ambiance, Animation et Club - Ambientação, animação e clubes.

Bonitos cartazes que homenageam os clássicos de competição.

Um belo grid de monstros sagrados.

A grade de um belo Bugatti. Os carros de Molsheim fazem muito sucesso em qualquer evento. Ettore Bugatti usou em vários carros um mascote, principalmente nos de luxo, sobre a grade do radiador. Era uma escultura elaborada por seu irmão Rembrandt. Um elefante de pé, mas podia variar segundo o pedido de um afortunado futuro proprietário. Vários modelos estão no espetacular museu “La Cité de L’automobile”, em Mulhouse, região Alsácia, leste Francês.

Um belo Ford Thunderbird 1962 desce a rampa.

Um belo ônibus de uma equipe francesa que fez história.

Outro da Ecurie Ecosse (Escuderia Escócia). É um Commer truck transporter. Ficou famosa por transportar os Jaguar C e D-Type.

Descarregando um veloz Jaguar.

O ambiente de corrida.

Um bólido raro. Um super carro inglês equipado com um Chevrolet small block V8.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MERCI BEAUCOUP AU ESPACE PRESSE PETER AUTO POUR LES BELLES PHOTOS ICI.

Veja também, Voir aussi  o Mugello Classic, e o Spa Classic 2016.

Volte a página principal do site.